Code de bonne conduite

Il y a déjà quelques années, j'avais publié un article intitulé référencement et e-qualité qui pointait la nécessité de mise en place de chartes de qualité non pas seulement de la part des référenceurs mais également par les moteurs de recherche. La mise en place récente de règles communes et publiques autour du link rel="no follow" qui consiste à mentionner que certains liens ne doivent pas être suivis par les moteurs de recherche et qui a fait hurler mon collègue Laurent Denis dans plusieurs billets est à mon avis un signe que les moteurs de recherche commencent à sérieusement se responsabiliser sur la qualité des résultats qu'ils proposent.
Mais le vrai enjeu reste toujours la mise en place de vraies chartes de qualité de la part des moteurs, sans compter exagérément sur les référenceurs d'une part, et sur la communauté des webmasters d'autre part. Les moteurs peuvent en effet agir en leur nom, librement, et c'est semble t-il ce que viennent de faire une ensemble de moteurs de recherche allemands, en décidant de supprimer de leurs index les pages qu'ils auraient pu identifier comme illégales.
C'est un début, qui répose uniquement sur la légalité des contenus. En conséquence, le choix est binaire : présence ou absence dans le moteur. Mais lorsque des critères de qualité reconnus et publics serviront pour classer des pages et non pour les supprimer ou pas, un nouveau progrès sera franchi.
Certes, vous pourrez me dire que Google et les autres utilisent déjà des critères de qualité pour classer les pages, mais les critères sont propres à chaque moteur et pas vraiment publics, alors que leur publication permettrait certainement d'améliorer le travail des webmasters et d'éviter le côté "recette magique" que revêt quelquefois le référencement à l'heure actuelle.
Que je sache, on ne fait pas uniquement un site pour avoir des visiteurs ou pour plaire à Google, mais pour rendre le meilleur service possible aux usagers. Et là dessus, les moteurs pourraient certainement s'entendre.
Quand à l'homogénéisation des résultats que vous ne manquerez pas de m'objecter comme risque pour ne pas choisir cette voie, je crois que la variété des technologies choisies par les uns et les autres nous en protège véritablement.
Patience, c'est long, mais ça vient.
Et pour changer, j''ouvre les commentaires pour ce billet ;-)
Elie Sloïm

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page