Le travail de réflexion sur le RGAA a commencé il y bientôt un an, lorsque la DGME (Direction Générale de la Modernisation de l'Etat) a publié un appel d'offre pour la définition du cadre d'accompagnement du decret d'application de la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des chances. Tektonika a répondu à cet appel d'offre avec l'aide de Temesis. Après presque une année de travail, puis une phase d'appel à commentaire privé auprès d'acteurs représentatifs, le référentiel passe maintenant dans sa phase d'appel à commentaire public. Nous pouvons maintenant vous en parler et vous pouvez maintenant y avoir accès.

Dans ce billet, je vais essayer de vous résumer notre approche sur ce projet. Notre objectif initial était de fournir un outil opérationnel qui permette à un maximum de sites de se lancer sur le chemin de l'accessibilité. Nous souhaitions aussi que cet outil soit compatible avec les standards existants et les démarches actuelles ou à venir dans le domaine de l'accessibilité. Il ne s'agissait donc évidemment pas de créer une nouvelle voie, un nouveau standard, une espèce d'accessibilité à la française.

Forts de l'expérience Opquast, et sur la base des travaux menés par les WAI sur WCAG 1.0 et 2.0, Braillenet et les autres associations européennes associées dans UWEM, nous nous sommes efforcés de créer une liste de tests unitaires, à déploiement progressif, et d'expliciter ces tests de la façon la plus structurée possible.

En pratique, le travail a mobilisé différentes compétences. Alain Simeray, directeur de Tektonika, a piloté le projet global et assuré la liaison avec la DGME. Laurent Denis, Aurélien levy et Agnès Brouard ont mis toute leur expertise technique dans la rédaction des tests et des contenus. Laurent Denis et Aurélien Levy ont fait un travail gigantesque sur la mise en place du site sous ezpublish, tant sur la programme que sur le design ou le portage XHTML/CSS. Fabrice Bonny lui a apporté son support technique pour la configuration du serveur et des différents exports ODT et PDF. Pour ma part, j'ai essentiellement travaillé sur la méthode générale de déploiement, la structure du référentiel et des tests. J'ai également rédigé la première version d'une bonne soixantaine de tests, et heureusement pour vous, les experts techniques sont repassés derrière moi ;-) Tout ce petit monde, sans exception a également assuré à la relecture des 194 tests, avant le lancement de l'appel à commentaire privé.

Vous avez maintenant à votre disposition 194 tests unitaires, dont la réussite peut être obligatoire ou recommandée. Ces tests sont ventilés sur trois années. Si vous souhaitez améliorer un site existant, c'est un levier pratique pour vous lancer. Bien sûr en cas de refonte totale d'un site, vous pouvez intégrer dès aujourd'hui à votre cahier des charges tous les tests obligatoires.

Notre message est clair : il est maintenant temps de lancer votre démarche accessibilité. Vous avez un outil fiable et solide techniquement. Cet outil ne vous interdira pas de demander un label Français ou européen moyennant équivalence, et ce que vous ferez sur votre site vous aidera à déployer les standards existants, mais aussi les standards en cours d'élaboration.

Il y a un peu plus d'un an, l'accessibilité française était dans un impasse, avec des lignes de fracture qui nuisaient à son déploiement sur le parc de sites. J'espère que le RGAA permettra à tous les acteurs de l'accessibilité d'agirvite, fort, pour faire de l'accessibilité numérique autre chose qu'un voeu pieux, mais une vraie réalité pour tous...

http://rgaa.referentiels.modernisation.gouv.fr/

Pour plus d'informations, je vous invite également à consulter les billets de Laurent Denis et Aurélien Levy.