Evolution du RGAA 3.0, que faire, qu'attendre ?

Un de nos clients nous a demandé si la publication du RGAA 3.0 en version beta pour appel à commentaire a un impact sur les travaux en cours que nous menons avec lui. C'était donc pour nous l'occasion de faire le point sur ce sujet. En effet, l'évolution du référentiel technique interroge fort logiquement les acteurs, essentiellement publics, déjà engagés dans une démarche d'accessibilité.

Voici donc la réponse que nous avons faite à cette occasion et que nous partageons avec vous.

Evolution du RGAA

A ce jour, le RGAA 3.0 est publié en version beta pour appel à commentaires public jusqu’au 31 octobre, après un premier appel à commentaires restreint auprès d'experts du domaine au mois de juillet dernier. La version définitive du RGAA3 devrait donc être publiée d'ici fin 2014 ou début 2015.

Après avoir participé à l’appel à commentaire restreint, Temesis participera également aux commentaires en cours sur les aspects techniques, méthodologiques et stratégiques de cette nouvelle version. Cependant, cela ne signifie pas que les commentaires seront intégrés dans le référentiel. Le dernier mot appartient, et c'est logique, à l'équipe en charge de cette version.

Le contenu du RGAA 3.0

D'un point de vue global, le référentiel technique reste basé sur la norme internationale WCAG 2.0 dont il est une méthode d'application. L’approche de l'accessibilité numérique reste donc la même.

Cependant, le RGAA3 va apporter un cadre technique d'évaluation sur des éléments qui n’étaient pas pris en compte par le RGAA2 étant donnée la date à laquelle ce dernier a été produit (2009) : il s'agit essentiellement des nouveaux éléments HTML5 (video, audio, svg, etc) et de WAI-ARIA.



Deux points clés sont à retenir : avant tout, un site accessible ne va pas devenir inaccessible à cause de l'évolution du référentiel. Par ailleurs, le référentiel technique RGAA 3.0 est une copie légèrement modifiée du référentiel Accessiweb HTML5 / Aria qui nous est familier dans le cadre de nos missions d’accompagnement.

L'impact du RGAA 3.0

En revanche, la manière d'évaluer la conformité sera différente et, sans connaître encore la version définitive du référentiel, nous pouvons tenter d’anticiper quelques différences notables qui auront un impact sur les développements :

  • Javascript étant considéré comme un langage permettant l'accessibilité, il ne sera plus nécessaire de proposer une alternative en cas de non support du javascript. Bien entendu, le code généré par JS devra toujours être parfaitement conforme.
  • Les composants javascript (widgets) devront en principe obéir à des motifs de conception standards décrits dans un document du W3C (http://www.w3.org/TR/wai-aria-practices/). Seront concernés ici tout ce qui permet par exemple de gérer le focus clavier, la navigation au clavier, la structuration, la relation entre des éléments, les mises à jour dynamique, etc. Par conséquent on peut citer comme cas pratique potentiel : une fenêtre modale, un système d'onglet, d’accordéon, de carrousel, l'apparition d'éléments en fonction d'un action de l'utilisateur, etc.
  • L'interdiction d'utiliser l'unité pixel pour la taille des caractères est généralisée à tous les éléments
  • Une page d'aide dans le site sera obligatoire
  • Une structuration par des rôles aria sera obligatoire pour définir certaines zones des pages

Nous ne détaillons pas certains autres changements probables à ce jour mais d'un impact peut-être moindre (contenus des attributs title, titres de page, etc.)

En guise de conclusion : notre position

A ce jour, le guide d'accompagnement précise "Un délai de 18 mois est accordé pour faire la mise à jour vers toute nouvelle version du RGAA à compter de sa publication officielle." Par conséquent, cela signifie que à partir du jour où RGAA 3 sera officiellement publié vous aurez donc 18 mois pour être conforme à cette nouvelle version.

C'est pourquoi, en attendant la sortie de la version validée du RGAA 3.0, pour nos missions d'audit de conformité et d'accompagnement nous proposons de :

  • Rester sur RGAA 2.2, qui reste en vigueur jusqu'à nouvel ordre, tout en anticipant les nouveautés spécifiques au RGAA 3 connues à ce jour (sur les éléments HTML5 et ARIA notamment). C'est ce que nous faisons au minimum systématiquement lorsque nous rencontrons des éléments non couverts par le RGAA 2.
  • Anticiper également les points déjà présent dans le RGAA 2.2 mais qui seront à modifier pour être conforme avec le RGAA3 (interdiction du pixel pour la taille des caractères, interdiction d'avoir des title vide, obligation d'avoir l'indication d'une erreur de saisie dans le titre de la page, etc). Cet aspect est intéressant si vous voulez plus rapidement être conforme lorsque le RGAA 3 sera publié.
  • Utiliser directement la grille de tests du RGAA3 beta. Sauf cas particulier, nous ne recommandons pas encore cette solution étant données les modifications qui peuvent encore survenir sur cette version du document.

Quoi qu'il en soit, les décisions dépendront de votre contexte (objectif de conformité, gestion de l'accessibilité dans votre entité, avancement du projet, etc.). Nous espérons que ce billet vous aidera à prendre des décisions en toute connaissance de cause. Nous restons bien entendu disponibles pour toute question.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page