Sitelinks et sitemap

En dessous de la description de certains sites, dans les pages de résultats Google, des liens supplémentaires menant vers d'autres pages du site sont affichés. La présence ou non de ces liens de site (Google Sitelinks en anglais) est déterminée par des algorithmes dont les paramètres ne sont pas dévoilés par Google.

Pourquoi vous parlez de cela aujourd'hui ? Il se trouve que dans le rapport global de l'étude sur la qualité des sites web des communes en Aquitaine réalisée en 2010 par AEC en collaboration avec Temesis, nous faisions référence à ces « liens de sites ». Nous avions supposé qu'il existait une relation directe entre l'apparition de ces liens et l'existence d'un sitemap. Or, aucun lien n'est avéré et nous tenions à le préciser ici.

A l'heure actuelle, un webmaster peut bloquer l'affichage de certains de ces liens mais il ne peut pas décider de leur apparition. Le seul conseil donné par Google, au delà de l'amélioration globale de la qualité du site, est de soigner la structure des liens en veillant particulièrement à utiliser un texte d'ancrage et un texte alternatif qui soient à la fois informatifs, concis et sans répétitions.

Le sitemap n'est pour autant pas sans intérêt. Il favorise l'indexation d'un site en rendant visible aux robots d'indexation l'ensemble des pages proposées dans un site web, notamment celles qui pourraient ne pas être détectées (pages sans lien HTML, pages avec du contenu AJAX ou Flash etc.). Le sitemap permet d'intervenir sur la fréquence de passage des robots et sur le choix des pages qui vont être lues en priorité. Il donne également la possibilité de fournir des informations sur certains types de contenus (durée d'une vidéo, licence d'une image etc.) En un mot, il facilite le référencement des contenus du site.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page